La Commission irlandaise de protection des données a infligé une amende record de 1,2 milliard d’euros à Meta, la société mère de Facebook, pour non-respect des règles de l’UE en matière de protection de la vie privée.

Cette sanction est la plus importante imposée dans le cadre du règlement général sur la protection des données de l’Union européenne. L’enquête a révélé que Meta n’avait pas pris en compte les risques pour les droits et libertés fondamentaux des citoyens de l’UE dont elle transférait les données aux États-Unis.

Lire aussi  Aliko Dangote : Le milliardaire accusé de détournement de fonds !

En plus de l’amende, Meta doit suspendre tout transfert futur de données à caractère personnel vers les États-Unis et mettre fin au traitement illégal et au stockage de données personnelles de résidents de l’UE aux États-Unis dans un délai de six mois.

Close