1 Min

L’entrepreneur Elon Musk a suscité une nouvelle polémique en approuvant une publication ouvertement antisémite sur sa plateforme Twitter. Cette décision a été vivement critiquée par de nombreuses personnalités et associations, qui y voient une forme de tolérance envers l’antisémitisme.

Dans un premier temps, Elon Musk a répondu favorablement à un message publié par un utilisateur, qui affirmait que les communautés juives promoteuses de haine envers les blancs étaient similaires à celles qu’ils reprochaient aux autres. Le milliardaire a réagi en écrivant : “Vous avez dit la vérité”.

Lire aussi  Grok : Le chatbot révolutionnaire d'Elon Musk qui veut concurrencer ChatGPT

Par la suite, il a riposté à l’Anti-Defamation League (ADL), qui avait critiqué sa gestion de l’affaire, en énonçant que cette organisation attaquait injustement la majorité de l’Occident, alors que celle-ci soutenait le peuple juif et Israël.

Face à la montée de la contestation, Linda Yaccarino, la patronne de Twitter, a tenté de défendre la plateforme et son propriétaire. Elle a tweeté que le point de vue de Twitter était clair : la discrimination de la part de tous doit cesser à tous les niveaux. Elle a également souligné que Twitter avait été clair sur ses efforts pour lutter contre l’antisémitisme et la discrimination, ajoutant qu’il n’y avait pas de place pour cela dans le monde.

Lire aussi  Top 10 des sportifs les mieux payés en 2023 selon Forbes !
Close