En Allemagne, les salariés de Tesla ont décidé de rejoindre le syndicat IG Metall pour obtenir de meilleures conditions de travail. Plus de 1000 travailleurs de la Gigafactory de Berlin ont déjà rejoint le mouvement syndical.

Cette décision intervient suite à un rapport des médias allemands faisant état d’un nombre élevé d’accidents du travail au sein de l’usine de Tesla. Les syndicalistes pointent du doigt les mauvaises conditions générales des employés et la surcharge de travail comme principales causes de ces accidents.

Lire aussi  La NASA prend les devants pour éviter une panne d'Internet catastrophique

Cette action de l’IG Metall n’a aucun lien avec la grève actuelle qui a lieu aux États-Unis. En 2017, Tesla avait déjà fait face à un mouvement de syndicalisation chez Grohmann, une entreprise qu’il avait rachetée.

À l’époque, Tesla avait accordé une augmentation générale et proposé des options d’achat d’actions à ses employés.

Lire aussi  France : Cette héritière devient la première femme à atteindre 100 milliards de dollars
Close