La startup Neuralink, fondée par Elon Musk, a récemment annoncé avoir reçu l’autorisation des autorités sanitaires américaines pour tester ses implants cérébraux connectés sur des humains. Cette technologie, qui permet de communiquer directement avec un ordinateur par la pensée, pourrait aider les personnes paralysées ou souffrant de maladies neurologiques.

Mais son objectif ultime est de permettre une symbiose entre l’intelligence artificielle et le cerveau humain. Si les tests cliniques sont concluants, ces implants pourraient devenir accessibles à tous moyennant quelques milliers de dollars. Neuralink travaille également sur d’autres implants destinés à rendre la mobilité ou la vision aux personnes atteintes de handicaps.

Lire aussi  Auto-GPT : la nouvelle IA autonome qui bouscule les codes

Close